Reveil FM – Thierry Michel Atangana: « On m’a volé 17 ans de ma vie. Je me bats contre l’impunité, le Cameroun doit répondre de ses actes » !

atangana reveil fmThierry Michel Atangana ex-prisonnier du régime de Paul Biya au Cameroun. Photo Réveil FM International

C’est dans le IIIè Arrondissement de Paris, au café Beaubourg qui jouxte le célèbre Centre culturel et d’art George Pompidou que Thierry Michel Atangana, soutenus par le Magistrat Louis Joinet, président du «Groupe de travail sur la détention arbitraire», Anne Souleliac, avocate au barreau de Paris, responsable droits de l’homme auprès du département international, Valérie Aidenbaum, avocate de Michel également Myriam Zaine, présidente de l’Aacoa, L’Association Atangana contre l’Oppression et l’Arbitraire ont reçu la presse. Son ton est calme et posé, on ressent aucune agressivité dans ses propos, son message est bien calibré et cela ne laisse personne indifférente. Thierry Michel Atangana parait être un homme fort et serein dont le régime de l’inamovible Paul Biya, un dictateur à temps partiel qui passe 6 mois à l’hôtel Intercontinental de Genève et 6 mois au Cameroun, a failli brisé le destin. Thierry Michel Atangana est debout durant ses 17 années passées dans les geôles camerounaises, sa mère est morte, sa sœur est morte également, sa femme l’a quitté avec ses 4 enfants. Il a 51 ans aujourd’hui, il doit reconstituer son cercle familial qui s’est, dit-il, «brisé à cause de la prison» ! Michel Thierry Atangana, Français d’origine camerounaise, a passé 17 ans emprisonné dans une cellule de 7m2 sans fenêtre dans les sous-sols du Secrétariat d’Etat à la Défense du Cameroun, sans jugement et au secret. Pendant 15 ans, il a été laissé pour apatride, la France n’ayant commencé à s’intéresser à son cas qu’en 2012.

 

Pour lire la suite, cliquez-ici