JEUNE AFRIQUE – Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret : la fronde des anciens otages contre l’État français et l’analyse de Michel Thierry Atangana

Otages

Décidément, l’État français n’en a pas fini avec ses anciens otages en Afrique. Après Pierre Legrand et Thierry Dol, c’était au tour de Marc Féret de porter plainte contre X mercredi, accusant des hauts fonctionnaires français d’avoir retardé sa libération.

Marc Féret, enlevé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) le 16 septembre 2010 à Arlit, site minier exploité par Areva au Niger, et libéré le 29 octobre 2013 après trois ans de captivité au Mali, estime que l’État français aurait pu écourter sa période de détention.

« Notre client aurait pu être libéré dès avril 2012 », affirment ses avocats, Mario Stasi et Sophie Obadia, qui ont déposé plainte contre X pour « complicité de séquestration » et « non-assistance à personne en danger », mercredi 20 janvier.

 

Pour lire la suite, cliquez-ici